Pompe à chaleur: les aides financières disponibles

A la fois économique et écologique, la pompe à chaleur est une solution très avantageuse pour réchauffer sa maison. En puisant ses calories dans la nature, l’appareil ne nécessite aucun combustible et ne dégage aucune substance toxique. Qu’elle soit aérothermique ou encore géothermique, une pompe à chaleur coûte assez chère. Pour vous aider à financer l’achat d’un tel appareil, voici quelques aides financières auxquelles vous pouvez accéder.

La prime d’énergie

En achetant une pompe à chaleur, vous pouvez bénéficier d’une aide à la rénovation énergétique qu’on appelle plus communément prime d’énergie. Il s’agit d’une aide accordée dans le cadre du dispositif des Certificats d’Economie d’Energie connu sous le nom de CEE. Le montant de cette prime dépend tout d’abord du type de pompe à chaleur mais aussi de votre revenu ainsi que la surface totale de votre maison. D’ailleurs, il est important de noter que la prime énergie est cumulable avec d’autres types d’aides.

Le crédit d’impôt

Une autre aide auquel vous pouvez souscrire est le crédit d’impôt. En effet, il existe une mesure fiscale qui permet de déduire une partie des dépenses occasionnées sur les impôts sur le revenu afin de favoriser la transition énergétique. Ici également le montant de l’aide varie en fonction du revenu du ménage et du prix de la pompe que vous pouvez savoir quand vous cliquez ici. Toutefois, le crédit d’impôt est limité à 8 000€ pour une personne seule, 16 000€ pour un couple plus 400€ de plus pour chaque personne à charge.

En outre la condition de revenu, il est également nécessaire que l’appareil acheté bénéficie d’un coefficient de performance (COP) supérieur ou égal à 3,4 pour pouvoir bénéficier de cette aide. Vous devez également présenter la facture originale indiquant à la fois le prix de la pompe et son coût d’installation. Enfin, l’appareil de chauffage doit être installé dans votre résidence principale où vous habitez pendant au moins 9 mois par an.

L’éco prêt à taux zéro

Si ces aides ne sont pas suffisantes, un éco-prêt à taux zéro est disponible pour financer le reste des dépenses qui ne sont pas couvertes par les aides mentionnées plus haut. Pour bénéficier de ce crédit à taux zéro, il faut que la pompe à chaleur soit de type air-eau et que son installation contribue à une économie d’énergie dans la maison. Comme pour les autres crédits, l’éco-prêt est accordé par les banques mais seulement celles qui ont signé une convention avec l’Etat. Le montant de ce type de prêt varie entre 20 000 et 30 000€ selon le nombre des travaux et remboursable sur 10 à 15 ans.

Un taux de TVA réduit

Depuis le 1er Janvier 2014, les ménages souhaitant procéder à la rénovation de leur système de chauffage bénéficient d’un taux de TVA réduit s’élevant à 5,5%. Pour accéder à cette aide, il est important que les travaux d’installations soient réalisés par un professionnel certifié RGE. Par ailleurs, il est également obligatoire que vous soyez propriétaire ou locataire de l’habitation, que la maison ait été construite depuis plus de deux ans et qu’il s’agit de votre résidence principale ou secondaire.

Articles similaires

Leave a Comment